Avis à la population…
Ceci est bien sûr une carte de vœux…
S’il est de coutume de s’abreuver de mots doux,
sucrés et colorés, cette année particulièrement
il faut y croire pour en vouloir…
Savoir profiter des étoiles du Chaos
et se dire, les dents serrées, à demi-mot,
qu’une fois de plus c’est chaud, c’est chaud !
Que vous souhaiter si ce n’est de croire, toujours,
encore, sans désespoir, de vous nourrir et de chérir
la plus précieuse des énergies, celle de l’amour,
celle de la vie.

Certains, sans faille et comme ils peuvent,
soutiennent la Joie et le Désir, des allié.e.s né.e.s, …
quand d’autres dociles et convaincu.e.s sont à la Peur,
de fière recrues… cette année, plus que jamais,
l’ouvrage sera rude pour s’enjailler…
une simple lèvre ou un bout de menton et c’est,
de suite le grand frisson!
De l’émotion, de la passion, voici le rêve en cette saison.
La 21, la bien nommée, Nous ne ferons qu’Un pour résister !
Uni.e.s un jour, muni.e.s toujours
de nos espoirs désalliénés.

Fred Custaard, président

Avis à la population…
Ceci est bien sûr une carte de vœux…
S’il est de coutume de s’abreuver de mots doux,
sucrés et colorés, cette année particulièrement
il faut y croire pour en vouloir…
Savoir profiter des étoiles du Chaos
et se dire, les dents serrées, à demi-mot,
qu’une fois de plus c’est chaud, c’est chaud !
Que vous souhaiter si ce n’est de croire, toujours,
encore, sans désespoir, de vous nourrir et de chérir
la plus précieuse des énergies, celle de l’amour,
celle de la vie.

Certains, sans faille et comme ils peuvent,
soutiennent la Joie et le Désir, des allié.e.s né.e.s, …
quand d’autres dociles et convaincu.e.s sont à la Peur,
de fière recrues… cette année, plus que jamais,
l’ouvrage sera rude pour s’enjailler…
une simple lèvre ou un bout de menton et c’est,
de suite le grand frisson!
De l’émotion, de la passion, voici le rêve en cette saison.
La 21, la bien nommée, Nous ne ferons qu’Un pour résister !
Uni.e.s un jour, muni.e.s toujours
de nos espoirs désalliénés.

Fred Custaard, président

Avis à la population…
Ceci est bien sûr une carte de vœux…
S’il est de coutume de s’abreuver
de mots doux, sucrés et colorés,
cette année particulièrement
il faut y croire pour en vouloir…
Savoir profiter des étoiles du Chaos
et se dire, les dents serrées,
à demi-mot,
qu’une fois de plus c’est chaud,
c’est chaud !
Que vous souhaiter
si ce n’est de croire, toujours,
encore, sans désespoir,
de vous nourrir et de chérir
la plus précieuse des énergies,
celle de l’amour, celle de la vie.

Certains, sans faille
et comme ils peuvent,
soutiennent la Joie et le Désir,
des allié.e.s né.e.s, …
quand d’autres dociles
et convaincu.e.s sont à la Peur,
de fière recrues… cette année,
plus que jamais,
l’ouvrage sera rude pour s’enjailler…
une simple lèvre ou un bout
de menton et c’est,
de suite le grand frisson!
De l’émotion, de la passion,
voici le rêve en cette saison.
La 21, la bien nommée,
Nous ne ferons qu’Un pour résister !
Uni.e.s un jour, muni.e.s toujours
de nos espoirs désalliénés.

Fred Custaard, président

Taille des polices
Contraste
M